Bel après-midi à la fête - Kevin Sikes

Mon blogue

Bel après-midi à la fête

Bel après-midi à la fête - Kevin Sikes

La file d’attente était assez longue et semblait illustrer du succès de cette fête. Chaque année, dès le début de l`été, la ville initie un programme d’activités. Cette année, c’est une foire sur le thème du divertissement qui ouvre la saison.

Dès qu’ils avaient été informés de la présence des forains en ville par l’affiche créée par une compagnie d’impression grand format Montréal, mes enfants m’avaient pressé d’aller leur acheter les tickets d’entrée. Ainsi, cela faisait trois jours que j’avais les billets d’entrée pour toute la famille. Pour les besoins de cette fête, ma femme a dû terminer le repas du samedi plus tôt que d’habitude. Les enfants l’ont engloutie très rapidement et frétillaient d’impatience.

Il nous a fallu faire vite et terminer ce qu’on avait à faire, pour les conduire illico à la fête. Personne n'a senti le trajet et comme nous étions à quelques minutes de marche du parc, j’ai eu le temps de sentir leur excitation monter. J’ai eu un peu peur en voyant la longue file, mais heureusement pour les enfants, elle a avancé assez rapidement.

Une fois à l’intérieur, le problème a été de savoir par quoi commencer. Pour les départager, il a été décidé de satisfaire d’abord mon plus jeune garçon, et ainsi de suite jusqu’au plus grand. En les voyants aussi heureux, je me suis remémoré mon enfance. Je crois bien que tous les enfants adorent les fêtes foraines. Tous les jeux et les attractions qu’on y trouve sont une belle occasion de se faire plaisir, de vivre des jeux amusants. Toutes les attractions semblent magiques au jeune enfant qui fait face à toutes ces lumières. Cette fête était bien achalandée.

Les visiteurs y avaient le choix entre les animations à destination de tous les publics, mais aussi les spectacles inédits, les numéros avec des animaux, etc. Dans les allées de la fête, les acrobates tenaient le public en haleine. Devant ce spectacle, j’étais redevenu un enfant. Je voyais leurs yeux briller, devant toutes ces attractions, ne sachant laquelle allait leur procurer le plus de plaisir. Quand ils ont été fatigués de jouer, la faim s’est invitée dans les estomacs et j’ai organisé une petite pause repas.

Une fois leur casse-croûte avalé, nous voilà repartis pour de nouvelles aventures. J’avais bien l’impression que mes enfants voulaient voir absolument toutes les attractions. Ma femme et moi étions contents pour eux. Ce sont de bons moments, qui laissent d’excellents souvenirs aux enfants, même quand ils grandissent. C’est bien après la tombée de la nuit que nous avons pris le chemin du retour, comblés de cet après-midi à la fête foraine.