Le correspondant du bout du monde - Kevin Sikes

Mon blogue

Le correspondant du bout du monde

Le correspondant du bout du monde - Kevin Sikes

Avec le développement de la nouvelle technologie, les Smartphones, tablettes et autres, tout est devenu plus facile, plus aisé. D’autant plus que la communication devient plus fluide avec Internet, on aurait dit que les personnes qui vous parlent et qui discutent avec vous à l’autre bout de la terre sont juste dans la maison d’à côté. C’est le cas entre moi et mon correspondant au travail. On a le même poste, mais il est juste dans un pays où la main d’œuvre est beaucoup moins chère, et dans un pays où la situation économique et politique est tout le contraire du nôtre. Je n’y suis jamais allé, mais au fil du temps, Chan, mon homologue asiatique, et moi, avions construit un lien amical bien solide. Ainsi, on se connecte sur Internet et les réseaux sociaux presque tous les jours pour parler du travail, mais aussi, de la famille et de notre pays. Il n’est pas rare qu’on se partage des photos ou encore des articles de presse en ligne concernant la situation dans son pays. Ceci m’a également appris à regarder les nouvelles internationales, et surtout celles de l’Asie, et du pays où il habite afin d’être « à la page » quand nous discutons de politique, ou de la vie sociale dans chacun de notre pays. Je suppose que lui aussi en fait de même de son côté. Et en ce moment, on discute surtout des problèmes de contrefaçons qui sont très développées chez lui. Et des fois, il me conseille de bien vérifier les produits que j’achète et de m’assurer de leur originalité. Et sur ce point, je lui ai fait part que ma femme allait dans un salon de rajeunissement pour faire des injections de juvederm montreal. Donc, je lui ai demandé si ce produit faisait déjà partie de ceux qui sont fabriqués par les entités contrefactrices. Heureusement, il m’a lui-même garanti que ce produit n’était pas encore connu dans son pays. Bref, depuis quelque temps, notre amitié s’était renforcée. Il n’est plus connecté aussi fréquemment qu’avant, mais on discute toujours aussi bien. Et depuis quelque temps, les sujets de nos conversations ont même changé, puisque Chan va se marier. Raison pour laquelle il ne se connecte plus aussi souvent. Et en ce moment, dans nos discussions, c’est surtout concernant le mariage et les coutumes des deux pays. De mon côté, je le soutiens tant que je peux, d’autant plus qu’il a envoyé une invitation pour ma femme et moi, avec un billet d’avion, afin que nous puissions assister à son mariage. C’est dire combien Internet a fait évoluer les relations et fait rapprocher les personnes et les pays.